ASTON MARTIN CC100

Aston Martin CC100 Speedster Concept  pour le centenaire de la Marque

2013-09-20-160827.png

 .

NE CHERCHEZ PLUS, les deux uniques exemplaires SONT VENDUS 

En 1959, Aston Martin enregistrait l’unique victoire de son histoire aux 24 heures du Mans. Il faut dire que ce succès fut l’œuvre de deux grands hommes. A la tête de l’équipe, John Wyer, connu également pour sa participation au développement de la Ford GT40 puis à la création du Team Gulf et de Mirage. Alors qu’au volant, on trouvait le Texan Caroll Shelby, célèbre créateur de la Cobra (entre autres). La monture de cette illustre association : la DBR1, à qui la CC100 Speedster Concept rend aujourd’hui hommage.

2013-09-20-160852.png

2013-09-20-160916.png

2013-09-20-160932.png

 

Le premier exemplaire a été vendu comme prévu à un collectionneur. Le prix tournerait autour des 580 000 euros. Tel est le prix de l’exclusivité… Seulement, le CC100 ne sera pas si exclusif que cela puisqu’un deuxième exemplaire est en cours de construction pour un autre collectionneur… Ce second et dernier exemplaire sera livré d’ici la fin de l’année 2013 à son heureux propriétaire…La CC100, laquelle est équipée d’un V12 dérivé de celui de la V12 Vantage, a été conçue par Aston Martin pour pouvoir rouler sur route et tel devrait être le cas, en tout cas pour ce second exemplaire.

 

2013-09-20-160414.png

2013-09-20-160513.png

2013-09-20-160538.png

2013-09-20-160804.png

2013-09-20-160627.png

2013-09-20-160658.png

2013-09-20-160715.png

L'histoire d'Aston Martin est longue et riche de rebondissements.

Depuis sa création en 1913 par Lionel Martin en passant par la période glorieuse des succès en compétition acquis sous la férule de David Brown à la fin des années 50, le petit constructeur a souvent changé de propriétaires. Mais, toujours, il est resté de dimension artisanale jusqu'à la prise de participation majoritaire de Ford à la fin des années 1980.

Complètement intégré au Premier Automotive Group regroupant les marques de prestige du géant américain à partir de 1993, Aston Martin accède enfin aux capacités d'investissement que son développement nécessite. C'est durant cette période que sont posées les fondations de la gamme actuelle, de la plateforme VH en aluminium étrennée par la DB9 et reprise depuis par toutes les Aston aux V8 et V12 assemblés dans un département réservé de l'usine Ford de Cologne en Allemagne. En proie à des difficultés financières, Ford doit revendre Aston Martin en 2007 à un consortium d'investisseurs koweïtiens mené par David Richards, par ailleurs créateur et dirigeant de l'écurie de courses de la marque. Redevenu petit constructeur indépendant, Aston Martin peine depuis à renouveler une gamme vieillissante.

Dans ce contexte, le concept CC100 Speedster présenté à l'occasion des cent ans de la marque lors de la dernière édition des 24 heures du Nürburgring ne donne que peu d'indices sur l'avenir de la marque. Inspiré de la DBR1 de course victorieuse lors des 24 Heures du Mans 1959 aux mains de Roy Salvadori et Carroll Shelby, ce concept roulant garde la base mécanique des modèles actuels avec une structure en extrudés d'aluminium collés animée par un V12 de 6 litres déjà vu sous le capot des Vanquish Rapide et DB9. Alors, c'est sûr, la fiche technique du CC100 Speedster devrait lui permettre d'abattre le 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes et d'atteindre une vitesse de pointe de 290 km/h. Mais elle ne devrait pas suffire à rassurer les inconditionnels de la marque.

 

Date de dernière mise à jour : Sam 19 Mars 2016